Discours du président de L'Avant Théâtre Paul Dussel pendant le vernissage du salon du pastel:

 

Il y a des drogues dites douces..., il y a des drogues dures..., je serais tenté de classer le pastel sec dans la seconde catégorie.

Il faudrait prévenir la population... ne touchez pas au pastel, vous deviendrez accro total, dès le premier regard.

Les symptômes sont terribles, vous pensez pastel, vous vivez pastel, vous manger pastel, etc..etc...

Symptômes d'autant plus terribles pour des gens comme moi qui ne peignent pas.

Alors, quoi faire ? comment se désintoxiquer ?

Simplement en prenant un plaisir fou à admirer le magnifique travail des pastellistes, faire son possible pour organiser un salon convenable, permettre aux artistes de s'exprimer grâce à ce médium envoûtant.

Voilà, mesdames et messieurs, chers artistes, monsieur le Maire, mesdames et messieurs les élus toute notre ambition.

Et nous sommes très heureux d'accueillir à Villepinte pour la deuxième année autant d'artistes de talent.

Des artistes qui ont fait parfois un grand voyage pour être présent ce soir,aussi nous leurs souhaitons la bienvenue dans notre commune. Welcome to Villepinte, benvenuto a Villepinte, désolé Irina, je ne me risquerai pas en langue Russe.

 

Je connais la difficultés d'être artiste, je sais les doutes qu'on peut avoir sur son travail, aussi je paraphraserai Vincent Van Gogh

 

« Qu’est-ce que dessiner ? Comment y arrive-t-on ? C’est l’action de se frayer un passage à travers un mur de fer invisible, qui semble se trouver entre ce que l’on sent et ce que l’on peut. Comment doit-on traverser ce mur, sachant qu’il ne sert à rien d’y frapper fort ? A mon avis on doit miner ce mur et le traverser à la lime, lentement et avec patience. « 

Lettre de Vincent Van Gogh à Théo, 22 octobre 1882

 

(Paul Dussel et Michel Béquet organisateurs)

 

Deux mots sur l'association organisatrice du salon, l'association L'Avant Théâtre.

L'Avant Théâtre est une association loi 1901 composée de bénévoles à 100 pour 100.

Depuis bientôt dix ans nous nous efforçons de mettre la culture (théâtre, lecture, conférence, concert et exposition) à la portée de tous, dans cette ruralité parfois moquée, mais riche de projets et de dynamisme. Nous tentons par notre action de resserrer le lien social en proposant des manifestations sinon gratuites, à des tarifs accessibles au plus grand nombre.

Je vais en profiter pour remercier la municipalité de Villepinte et son maire Alain Rouquet, pour le soutien sans faille qu'il nous témoignent depuis la création de l'association.

Remercier les services municipaux, le secrétariat de mairie, et les élus passés et présents qui retroussent leurs manches à nos côtés.

Merci aussi aux adhérents, fidèle et présents si besoin.

Je ne sais pas si je dois remercier Michel Béquet, pastelliste, trésorier, couturier et le reste d'avoir eu l'idée de ce salon du pastel.

Je n'aurais en tout cas pas besoin de remercier cette année encore le Conseil Général de l'Aude, puisque ainsi que l'an dernier nous n'avons pas été subventionné, la commission n'ayant pu « estimer la part qualitative du programme ».Peut être prendrons -t-il le temps de visiter le salon...

 

Van Gogh disait :

« Chez les artistes, j'accorde autant d'attention a l'homme qui fait l’œuvre qu'a l’œuvre elle-même. " 
et je suis tout à fait d'accord avec cette réflexion.

 

Aussi nous allons prendre quelques instants pour vous présenter les 40 pastellistes retenus pour ce salon.

La sélection 2014 a été très difficile tant la qualités des propositions était au rendez-vous.

Sur les 90 postulants, beaucoup pourraient être présents ce soir.

A Villepinte pas de prix, pas d'invité d'honneur.

Ce sont les 40 artistes retenus qui nous font l'honneur de leur présence.

 

Et comme dans un film d'Hollywood, voici le casting :

 

Irina Alaverdova, partage son temps entre Paris et Moscou ou elle sublimes entre autre, les toits des villes.

 

 

le maître pastelliste Sophie Amauger, nous propose la nature simple et sans artifice, aussi simple et sans artifice que l'artiste.

Michelina Amore, dit Amorem, aime le portrait et nous le fait partager.

Michelina organise à Balaruc les bains, à partir de demain, un salon du pastel avec près de 70 artistes.

En 2013, l'idée d'un salon dans le sud à germé dans nos deux têtes, pratiquement au même moment.

Je crois que c'est un plus pour le sud de la France, et je ne doute pas qu'au fil des années nous sauront nous compléter

Avec Élisabeth Aragon nous partons farniente sur les plages, au soleil.

Yvette Arvis, dite « Yva » et en pays connu, puisque déjà là en 2013. Tous les sujets l'intéressent, mais le portrait à sa préférence.

Mary Aslin, a fait le voyage de Californie pour ce salon, c'est un honneur !

Mary peint d'une manière touchante et émouvante les bouquets, avec une touche particulière qui fait son style.

Nathalie Azmi, est vendéenne, ces paysages sont le reflet d'émotions visuelles.

La délicatesse des tableaux d'Anne-Marie Bauchau nous a touché.

Murielle Bauduin reste dans le figuratif, et nous permet de voyager avec ses pastels.

Et arrive l'Italie avec la fougue de Ruggiero Bignardi, ces tableaux au titre hispanisant nous donne envie de bouger, de danser. Entre tradition et modernité, c'est l'Italie que nous retrouvons dans son travail. Merci à lui d'avoir fait le voyage depuis Salerne.

Le travail de Laurent Botella est inspiré par les impressionnistes et les esquisses des grands maîtres italiens, sa peinture est spontanée et structurée. Avec lui nous entrons dans l'intimité...sur la pointe des pieds.

L'éclectisme de Jean-Louis Calmejane et son œil de photographe lui permet de saisir l'instant présent.

Claude Carvin sublime les paysages.Les torrents de montagne, les sous bois sont sa spécialité . Claude Carvin propose un stage sur le thème du paysage les 4 et 5 mai.

Annie Cassez peint principalement des personnages, soit dans des portraits informels, soit dans des compositions complexes où se glissent souvent des clins d’œil à l'Histoire de l'Art.

Elle animera une conférence lundi 5 mai à 21h00 « Les femmes pastellistes dans l'histoire de l'art » et propose 4 jours de stage sur le portrait du 6 au 9 mai.

Absent ce soir parce qu'il n'a pas le don d'ubiquité, le maître pastelliste Chris vous envoie son salut amical. Pour les amateurs de pastel, nul besoin de présenter le commissaire aux expositions de l'association des pastellistes de France.

Patrice Cousin, à un graphisme particulier, on se laisse emporter par ses dessins,..oui particulier, comme cet attachant artiste.

Partons en Afrique avec Annette Cunnac, voyageons en Éthiopie grâce à ses tableaux.

Le parcours de Patrick Da Costa, c'est l'histoire d'une passion.. le pastel.

Peintre hyper réaliste, Paul Dumestre nous met l'eau à la bouche avec ses natures mortes.

Les pastels de Catherine Follain sont travaillés d'une manière particulière, peut être même surprenante pour arriver à ce résultat.

Hélène Gaben-Laurié revient nous voir cette année avec de nouveaux portraits,et c'est toujours un plaisir des yeux.

Yves Garandel est un créatif, étrangement ses tableaux ne lui ressemblent pas. Il nous paraît posé sur ses deux pieds, mais en fait , il est loin..ailleurs.

Encore un créatif imaginatif, c'est Pierre Garcia, qui nous arrive de Montauban .

Louis Guillochon dit Loulou de Castel, a eu la gentillesse de remplacer au pied levé Irina Poleva, merci à lui. Loulou, c'est l'hyperréalisme revendiqué .

Après l'hyper réalisme, voici l'abstrait de Dominique Jolivet, voie encore peu utilisée avec le pastel.

Retour au portrait avec l'artiste bolivienne Rosmery Mamani Ventura, ses portraits sont criants de vérités et de force. Rosmery ne fait pas de l'hyper réalisme, mais peint le reflet bouleversant de l'âme d'un peuple.

 

 

Pour Jean-Luc Mariot chaque tableau débute comme un sujet composé d'éléments issus de notre réalité.Mais au fur et à mesure que l’œuvre prend forme, se produit un glissement vers l'imaginaire, l'irrationnel.

Nathalie Michault dit Nath reste dans la tradition portraitiste du pastel.

Johann Mouclier est en en perpétuelle recherche sur l'identité humaine. Il s'interroge sur ce qui nous anime ou nous détruit.

La sélection au salon se fait à l'aveugle, les membres du comité de sélection ne connaissent pas le nom des artistes, ils ont retenu sans le savoir, un couple Bernard et Stéphane Neuville qui travaillent le pastel de manière différente.

Assistons à un magnifique défilé de mode avec Françoise Parron, mode et dépaysement avec ce thème très original.

Le travail de Jean-Charles Peyrouny est admirable, il met en scène des nus et nous dévoile peut être un peu de ses fantasmes.

Ai-je besoin de présenter Lorenzo Rappelli ? Cet artiste du paysage propose des pas à pas dans la revue Artistes magazine et vous invite demain 27 avril à 15h00 à une conférence captivante « comment peindre un paysage », vous pourrez aussi suivre son enseignement avec deux jours de stage 28 et 29 avril sur ce même thème.

Nadine Roulleaux, qui ne pouvait être présente ce soir, nous surprend avec un travail sur la mémoire des ateliers et anciennes usines.

Ne claquons pas la porte à Viviane Valérie, puisque c'est son thème préféré , elle partirait avec.

Peintre réaliste, Isabelle Vauché travaille le portrait en particulier,

Alain Voinot travaille surtout sur fond noir et à une prédilection pour le paysage et la présence de l'eau.

C'est un travail de transparence et de finesse que nous propose Marie-Hélène Yernaux

et enfin Marie-France Zawierta dite Nonna qui travaille des thèmes diversifiés, clôt cette liste d'artistes.

 

Prochain Salon du Pastel du 11 avril au 26 avril 2015.

lavanttheatre@yahoo.fr

Salon du Pastel 2014

Vernissage du Salon International de Pastel Grand Sud 2014 Villepinte Aude France

Diaporama du Salon International de Pastel 2014
Retour à l'accueil